Rejoignez notre forum boursier. Vous êtes un expert ? Vous souhaitez lire ou consulter des analyses boursières ? Vous voulez investir en bourse et vous avez des questions ?
Inscrivez-vous, c'est gratuit !
 

Analyse de l'actif



L’actif du bilan répertorie l’ensemble des biens possédés par l’entreprise c’est-à-dire son patrimoine. En France, l’actif est divisé en deux grandes rubriques : l’actif immobilisé et l’actif circulant.


L'actif immobilisé

L’actif immobilisé recense les immobilisations de l’entreprise. Il s’agit des biens possédés par l’entreprise, non pour être vendus ou transformés, mais destinés à demeurer durablement dans l’entreprise.

On distingue trois catégories d’immobilisations :

les immobilisations incorporelles
Elles sont constituées principalement du fonds de commerce, des brevets, marques, logiciels...

les immobilisations corporelles
Elles regroupent les terrains, constructions, les machines, le mobilier...

les immobilisations financières
Il s’agit des valeurs mobilières (actions et obligations) et des prêts effectués par l’entreprise à des tiers.

Ces immobilisations sont enregistrées au bilan à leur prix d’achat.


L'actif circulant

Il est appelé ainsi car il n’a pas la même stabilité que l’actif immobilisé. Il s’agit en effet d’éléments à plus court terme faisant l’objet de va-et-vient incessant.

On distingue généralement 4 catégories :

Les stocks
Il s’agit de la valeur des marchandises en stocks sous diverses formes : matières premières, produits finis, semi-finis, ou en-cours de fabrication. Ces différents éléments sont évalués à leur prix de revient.

Les créances clients
Il s’agit là de l’ensemble des dettes des clients à l’égard de l’entreprise c’est-à-dire le montant des ventes réalisées par l’entreprise mais non encore payées par ses clients à la date du bilan.

Les valeurs mobilières de placement
Il s’agit des titres (actions et obligations essentiellement) détenus par l’entreprise dans la perspective d’une plus-value ou d’une rémunération.

Les disponibilités
On parle ici des liquidités de l’entreprise ou de sa trésorerie. Il s’agit au minimum des postes caisse et banque c’est-à-dire des liquidités détenues par l’entreprise et des soldes créditeurs de comptes chèques bancaires et/ou postaux.


Autres informations relatives à l'analyse fondamentale



Vous avez aimé cette page sur la bourse, partagez-la sur vos réseaux sociaux !

 



Voir aussi ces offres sur la bourse