www.comprendrelabourse.com

La bourse c'est la vie !

 

Page d'Accueil Ajouter aux favoris Comprendrelabourse en page d'accueil Format imprimable Ecrire à comprendrelabourse

 

Partenaire

Conseils

Le bon réflexe avant toute décision boursière

 

Hit-Parade

 
 
 
 


 

 

chandeliers - supports/résistances - tendances - canaux - triangles - diamant - fanions - tête/épaules

 

L’analyse chartiste s’appuie beaucoup pour faire ses prévisions, sur les volumes de transaction. Ces derniers sont considérés comme des indicateurs de la fiabilité d’une prévision. Ainsi une figure haussière avec de faibles volumes de transaction sera moins fiable, qu’une figure haussière avec de forts volumes d’échange. Ou encore : la faiblesse des volumes qui peut marquer un essoufflement du marché donnera d’autant plus d’importance à l’apparition d’un figure de retournement.

 

 Figures spécifiques aux chandeliers

  • les principales figures de base

Certaines figures sont composées de plusieurs chandeliers. Les plus intéressantes sont celles qui accompagnent souvent les changements de tendance :


 

 

 Les supports et les résistances

En examinant les cours (peu importe le mode de représentation) on peut découvrir des niveaux de prix qui sont franchis " difficilement ". Il correspondent localement à des plus bas ou des plus haut. On appelle ces niveaux des résistances, lorsqu’il se situent au dessus du cours et des supports s’ils sont en dessous du cours.

Une résistance une fois franchie peut devenir un support. L’existence de ces niveaux peut servir pour déclencher un achat ou une vente.


 Les tendances

De la même façon que l’on observe les supports ou résistances, on peut constater des mouvements de hausses ou de baisses plus ou moins prolongés, selon un rythme (la pente) régulier. Les fluctuations autour d’une tendance sont systématiques, mais les points bas de ces fluctuations sont approximativement alignés sur la " droite de tendance ".


 Les canaux

 

Il est possible de découvrir la marge de fluctuation en présence d’une tendance et donc de déterminer les limites de cours avec les droites de support et de résistance qui forment un canal. On peut utiliser ces deux droites pour déclencher des achats ou des ventes afin de profiter des fluctuations. La rupture prochaine d’un canal peut être déceler avec l’aide des volumes par exemple. Si le marché s’essouffle dans un canal haussier alors que l’on se trouve sur la droite de support, cela indique une possible rupture à la baisse du canal. Au contraire d’important volume près du sommet du canal laissent présager d’une rupture à la hausse.

 

Un canal horizontal (sans tendance) est appelé un rectangle.

 


 

 Les formations élargies

La formation élargie assez marginale en pratique est souvent annonciatrice d’un retournement de tendance.


 Les triangles

Une formation en triangle est considérée comme le signe de l’indécision du marché. C’est en général une figure qui ne remet pas en cause la tendance du marché.

Les volumes sont censés diminuer lors de cette phase indécise, et au contraire augmenter lors de la sortie du triangle.

 


 

 La formation en diamant

 

 

La figure en diamant, assez rare en pratique est en général une figure de retournement.

 


 

 Les fanions et drapeaux

 

Lors d’un fort mouvement haussier ou baissier, le marché marque en général des poses avant de poursuivre son mouvement. Ces phases d’attente ou de repos s’accompagnent d’une baisse des volumes et prennent la forme d’un petit canal (drapeau) de tendance inverse à celui du mouvement ou d’un petit triangle (fanion).

     

     


 

 La figure de tête-épaules

 

 

 

 

La figure de tête-épaules est généralement une figure de retournement d’un marché haussier (comme ci-dessus) ou baissier (tête-épaules inversé). On distingue souvent quatre étapes :

  1. une phase de hausse avec un rebond sur la ligne de cou pour atteindre la tête en 2 (cf figure) mais dans des volumes affaiblis signe d’un manque de conviction du marché.

  2. un retour sur la ligne de cou dans des volumes accrus par rapport au premier rebond et proche de ceux enregistrés au niveau de la tête.

  3. rebond en 3 (cf figure) dans de faibles volumes

  4. retour sur la ligne de cou et rupture de ce support dans des volumes accrus.


 

 Autres

 

D’autres figures ont été identifiées sur le modèle du tête-épaules. Ce sont les figures de double top et triple top (respectivement double bottom et triple bottom pour un retournement haussier) . Le double top est une figure tête-épaules à laquelle manquerait la seconde épaule, tandis que le triple top est une figure tête-épaules pour laquelle la seconde épaule serait plus élevé que la tête. Ces deux figures conservent leur caractère de figure de retournement comme le tête-épaules.

 


Copyright © - 2000 - comprendrelabourse.com - Tous droits réservés