www.comprendrelabourse.com

La bourse c'est la vie !

 

Rechercher :

Page d'Accueil Ajouter aux favoris Comprendrelabourse en page d'accueil Format imprimable Ecrire à comprendrelabourse

Services

Communication

Partenaires

Cac40 Trading

 

Hit-Parade

 
 

Abonnement | Lexique | Témoignages | Tableau de Bord

Question posée par : un groupe d'étudiant TEMA.

TEMA : école de management à Reims


 

Question : Évaluation d’une action ?  

Vous aussi posez votre question

 

Théoriquement le cours boursier d’une action reflète l’analyse que fait globalement le marché de l’état économique et financière de l’entreprise en question.

Nous vous donnons ici trois principale méthodes d’évaluation ( méthode comparative, méthode dynamique, méthode mixte) en laissant de coté l’approche comptable qui consiste à apprécier principalement les fonds propres ou la situation nette comptable du bilan.

 

Les trois méthodes qui seront présentées consistent à établir une évaluation fondée sur une approche économique et financière et non comptable.

 

La méthode comparative

 

Cette méthode consiste à estimer la valeur d’une action d’une société quelconque S à l’instant t en la comparant à n autres sociétés cotées de valeurs connues et dont l’activité est analogue à celle de S.

 

Pour vous éviter le développement mathématique de cette approche retenons un cas particulier largement utilisé par les boursiers est le PER (Price Earning Ratio) appelé aussi multiplicateur boursier.

Cette méthode consiste, pour obtenir la valeur d’une action d’une société, à multiplier son bénéfice net après impôt par un multiple, appelé PER ou encore « coefficient de capitalisation des bénéfices ». Ce dernier est le rapport cours/ Bénéfice par action.

 

Le PER peut s’interpréter comme l’inverse d’un taux de rentabilité. Plus la croissance espérée des bénéfices est forte plus le PER est élevé.

Un PER de 10 par exemple explique que le cours de l’action est évalué à 10 fois les bénéfices.

 

Le PER est interprété comme un ratio synthétique qui tient compte  de la politique de distribution de  dividendes, des taux de croissances espéré.

Il existe en pratique pour chaque secteur d’activité une estimation empirique du PER.

 

La méthode dynamique

 

Cette méthode est fondée sur l’actualisation des flux futurs générés par l’entreprise (dividendes encaissés par les actionnaires ou/et les créanciers).

Le cours P0 d’une action à une date tn est égale à la valeur actuelle du prochain dividende + la valeur actuelle de revente en tn+1. Avec R le taux d’actualisation, D le dividende et p le prix du titre.

D’où  P0 = D1/ 1+R  + P1 /1+R     (/ signifie une division)

 

P0 = Dj / (1+R)j  + P1 /(1+k)n

 

Lorsque  n tend vers l’infini le cours de l’action  est égale à la valeur actuelle de tous les dividendes futurs

 

P0 = Dj /(1+R)j

 

Le cours d’une action dépend positivement des dividendes auxquels elle donne droit et négativement du taux d’actualisation.

 

 La méthode mixte

 

Cette méthode est fondée à la fois sur une estimation statique de la société et sur une prévision dynamique de ses résultats futurs.

 

La première approche mathématique est la moyenne pondérée :  cette approche utilise d’une part une estimation comptable des fonds propres et une estimation fondée sur l’actualisation des flux de dividendes futurs.

 

Une deuxième approche dite du Goodwill consiste à interpréter la valeur d’une entreprise comme la somme de son patrimoine comptable courant et d’une « survaleur » (goodwill) due au surplus de rémunération offert aux actionnaires par rapport à un placement sur le marché de risque comparable.

 

Voir aussi :

- Différence entre une option et un warrant

- Évaluation d'une action

- Se lancer en bourse avec un risque minimum

- Les méthodes de prévision

- Bibliographie

 


 

Copyright © - 2000 - comprendrelabourse.com - Tous droits réservés